Fiches Métiers

 Nécessairement accueillant(e) et courtois(e), l'hôte ou l'hôtesse d'accueil représente le miroir de l'entreprise.   Qu'est ce que le métier d'hôte ou d'hôtesse d'accueil en entreprise ? L'hôte ou l'hôtesse est responsable de l'accueil des clients ou des visiteurs. Il/elle les renseigne, les oriente dans les locaux de l'entreprise. Il/Elle vérifie leurs identités, leurs remet des badges si c'est nécessaire, les fait patienter en cas d'indisponibilité de la personne recherchée. L'hôte ou l'hôtesse possède en outre des fonctions de secrétariats telles que envoyer des e-mails, recevoir les courriers, faire les plannings de rendez-vous, s'occuper du standard téléphonique, réservation de taxi ou restaurant... etc. Il/Elle peut être aussi amener à passer des annonces micros et à s'occuper des mises à jour des informations affichées à destination du public.   Quels sont les compétences demandées pour effectuer ce métier ? L' hôte ou l'hôtesse d'accueil doit avoir le goût du contact humain, une bonne élocution, de la courtoisie, une excellente présentation et être souriant(e). Étant premier contact des visiteurs ou des clients avec l'entreprise, ces valeurs sont exigées afin de donner une bonne première impression. D'autres part il/ elle doit pouvoir s'exprimer en langue étrangère, le plus souvent on demandera à l'hôte ou à l'hôtesse d'accueil d'avoir des connaissances en langue anglaise. Cette exigence est demandée en vue de pouvoir communiquer avec les visiteurs ou les clients étrangers. Enfin l'hôte ou l'hôtesse doit avoir des connaissances en outils bureautiques et informatiques tels que les logiciels de traitement de texte( Word, excel, PowerPoint... etc), les ordinateurs portables, les tablettes, le standard...etc. Évidemment ces connaissances sont demandées en vue d'effectuer convenablement ces fonctions de  secrétariats.   Quels sont les qualités que doit posséder un hôte ou une hôtesse d'accueil ? L'hôte ou l'hôtesse d'accueil doit savoir être autonome et méthodique afin d'effectuer rapidement son travail.   L'hôte ou l'hôtesse doit il/elle porter un uniforme ? Généralement tous les hôtes et hôtesses portent un uniforme apporté par l'entreprise et dans certains cas le port d'un foulard autour du cou exigé. Cependant, si le port de l'uniforme n'est pas demandé, il est recommandé à ce que l'hôte ou l'hôtesse porte des vêtements classiques et sombres, c'est à dire un tailleur et des escarpins pour les hôtesses et costard et chaussures de ville ou mocassin pour les hôtes.   Quels sont les diplômes demandées pour accéder à ce métier ? Le métier est accessible avec ou sans diplôme. Ceux ci, en raison que les agences d'hôte ou d'hôtesse cherchent tout d'abord des qualités, des compétences et de la motivation de la part des candidats plutôt qu'un diplôme spécifique. Par ailleurs les candidats reçoivent généralement une formation avant d'être mis en fonction. Cependant il est apprécié des recruteurs d'avoir un niveau Bac générale ou professionnel ( accueil relation-client et usage, secrétariat).   Quel est le type de contrat et le salaire d'un hôte ou d'une hôtesse d'accueil en entreprise ? Les offres d'emplois sont généralement en CDI, sauf dans le cas d'un remplacement d'été. L'hôte ou l'hôtesse débutant(e) perçoit 1500€. Ce salaire atteint les 1800€ avec de l'expérience.   Quelles sont les perspectives de carrière ? L'hôte ou l'hôtesse peut évoluer en hôte ou hôtesse prestige, en chef d'équipe réception, assistant(e) administratif(ve), assistant(e) RH.   Quels sont les domaines de reconversion ? L'hôte ou l'hôtesse peut se reconvertir dans toutes formes de domaine : touristique, commercial, administratif...etc.   Est ce un emploi exclusivement réservé aux femmes ? L'emploi est accessible autant aux hommes qu'aux femmes.   Comment accéder au métier ? Pour accéder au métier, il faut passer obligatoirement par une agence. Cependant il ne suffit que de postuler à une offre mise en ligne car toutes les offres mises en ligne sont ceux des agences notamment celles mises sur Carrière-Hotesse.com
Travaillant dans les zones internationales, l' hôte ou l'hôtesse aéroportuaire est l'agent d'accueil immanquable du voyage. Qu'est ce que le métier d'hôte ou d' hôtesse aéroportuaire ? Derrière un comptoir ou en mobilité à l'intérieur de l'aéroport, l'hôte ou l'hôtesse aéroportuaire est l'agent d'accueil chargé d'accueillir les voyageurs, de les informer des changements de vol, de répondre à leurs questions, de les orienter vers le service adéquat. Il/ elle doit aussi faire respecter les consignes de sécurité aux voyageurs, transmettre les réclamations et assister aux événements exceptionnels. Quelles sont les compétences indispensables au métier d'hôte ou d'hôtesse aéroportuaire ? Il/elle doit avoir une excellente présentation, avoir une aisance relationnelle, connaître les langues étrangères dont la plus importante est l'anglais. Quelles sont les qualités indispensables au métier d'hôte ou d'hôtesse aéroportuaire ? L'hôte ou d'hôtesse aéroportuaire doit être souriant(e), être dynamique, être réactif(ve), être résistant(e) au stress et à la fatigue. Quels sont les horaires de travail ? Les horaires de l'hôte ou d'hôtesse aéroportuaire sont très décalés, il/elle peut être amené(e) à travailler très tôt le matin ou très tard le soir, les weekends ou les jours fériés. Quel est le type contrat et le salaire d'un(e) hôte ou d'hôtesse aéroportuaire ? Il peut s'agir de CDD ou de CDI, généralement à temps partiel. L'hôte ou l'hôtesse aéroportuaire est rémunéré(e) de 9€ - 12€ brut de l'heure, il/elle peut bénéficier de prime selon les entreprises qui recrutent. Quels sont les diplômes requis ? Pour accéder au métier d'hôte ou d'hôtesse aéroportuaire, généralement le bac suffit mais il est plus avantageux d'avoir un BTS tourisme. Quelle sont les perspectives de carrière ? L'hôte ou d'hôtesse aéroportuaire peut évoluer en chef d'hôte ou d'hôtesse aéroportuaire, en coordonnateur commercial opérationnel, ou vers des services opérationnels de l'aéroport.
Connu sous le nom d'hôte/sse volant(e) ou encore hôte/sse multi-site, le métier d'hôte/sse volant(e) est l'un des métiers de l'accueil mettant en avant la capacité d'adaptation. Qu'est ce qu'un(e) hôte ou hôtesse volant(e) ? Le métier d'hôte/sse volant(e) consiste de manière générale à remplacer les hôtes ou les hôtesses d'accueil lors d'une absence ou d'un congé, et à former les hôtes et hôtesses novis. Le métier s'exerce habituellement dans le domaine de l'accueil en entreprise mais il arrive aussi qu'il s'exerce dans les autres métiers de l'accueil tels que l'événementiel. C'est ainsi que l'hôte ou l'hôtesse volant(e) doit alors avoir une grande maîtrise du métier de l'accueil auquel il/elle postule car son rôle est principalement de remplacer le personnel d'accueil absent. Il s'agit d'un métier où l'hôte ou l'hôtesse doit être très polyvalent(e) et doit avoir une bonne capacité d'adaptation car il/elle exerce son métier sur des sites différents et n'y reste jamais très longtemps. Quelles sont les compétences d'un hôte ou d'une hôtesse volant(e) ? L'hôte ou l'hôtesse volant(e) doit avoir une excellente présentation, avoir un excellent relationnel, être motivé(e), avoir une bonne capacité d'adaptation, être souriant(e), être dynamique. Quels sont les diplômes requis au métier d'hôte ou hôtesse volant(e) ? Selon les secteurs l'exigence peut être différent, généralement il suffit d'avoir un : - Bac général - Bac technologique - Bac professionnel - Ou Bac +2 Puis une expérience concluante dans le métier de l'accueil auquel on postule. Quel est le type de contrat et les horaires du métier ? Le poste est généralement en CDI, bien que des CDD subsistent. Le métier est à plein temps, du lundi au vendredi, quoi qu'il arrive de travailler le samedi selon les entreprises. Quelle est la rémunération d'un hôte ou d'une hôtesse volant(e) ? L'hôte ou l'hôtesse volant(e) perçoit entre 1500€ - 1990 € brut mensuel, plus prime selon les entreprises. Quelles sont les perspectives de carrière possibles ? Les évolutions de carrière possibles sont vers des postes d'encadrement ou de recrutement.
Présent(e) dans n'importe quel événement, l'hôte ou l'hôtesse événementiel(le) est la personne immanquable. Qu'est ce que le métier d'hôte ou hôtesse événementiel(le ? L'hôte ou l'hôtesse d'accueil événementiel(le) ou plus communément appelé hôte ou hôtesse événementiel(le), a un métier relationnel. Il(elle) sera toujours en contact direct avec les visiteurs. Il(elle) est un élément important, de par son rôle relationnel, il(elle) va contribuer à la réussite de l'événement. Selon les événements et les besoins de la réussite de celui ci, il(elle) peut avoir le rôle d'informateur ou de guide pour les visiteurs, peut partager des flyers, servir à manger et à boire, remettre des remises de prix...etc. On trouve des hôtes ou des hôtesses événementiel(le) dans toutes formes d'événements, il peut être politique, musical, commercial, sportif.... Comment devenir hôte ou hôtesse événementiel(le) ? Le métier d'hôte ou d'hôtesse événementiel(le) ne demande aucun diplôme ou formation spécifique, de manière générale le métier se résume surtout aux attitudes relationnelles de l'hôte ou l'hôtesse, ce qui ne demande évidemment aucun diplôme. Cependant, il est généralement demandé de savoir parler des langues étrangères dont la plus appréciée est l'anglais. Quelles sont les compétences requises au métier d'hôte ou d'hôtesse événementiel(le)  ? Étant un métier relationnel, vous devrez avoir bien évidement une excellente présentation, une parfaite élocution, connaître au moins une langue étrangère, être souriant(e), et avoir une aisance relationnelle. Quelle est la qualité requise complémentaire ? Le métier demande une résistance à la fatigue car on est le plus souvent debout. Quel est le type de contrat et le salaire ? Le métier est en CDD et rémunéré par heure, la rémunération varie de 9,44€ à 14€ brut de l'heure. Cette différence est due au type d'événement, plus l'événement est connu et de grande ampleur, plus la rémunération est grande. Quelles sont les perspectives de carrière ? Les perspectives de carrière sont faibles car c'est un métier le plus souvent réservé aux étudiants, néanmoins on peut évoluer en chef d' hôte ou hôtesse événementiel (le), puis par la suite avoir un poste administratif ou plus opérationnel.
Nombreux et nombreuses sont ceux qui s'engagent sur les métiers de l'accueil et franchissent les paliers de carrière. L'un des paliers d'évolution de carrière des métiers de l'accueil est le métier de chef d'hôte ou d'hôtesse. À quoi consiste le métier de chef d'hôte ou d'hôtesse ? Le métier de chef d'hôte ou d'hôtesse est un métier de grandes responsabilités. Il doit s'assurer du bon déroulement des événements et la réussite des objectifs fixés en manageant son équipe. De ce fait, il enseigne les procédures à son équipe ainsi que l'encadre à travers des animations, des organisations de planning et des formations en cas de besoin. Il apporte de l'aide à chaque hôte et hôtesse, et doit s'assurer que chacun fasse son travail convenablement.Il doit motiver son équipe, les inspirer le sens du service,  l'esprit d'équipe et du respect de la confidentialité. Puis faire un rapport quotidien des événements et des statistiques des activités à l'entreprise et à son agence. Il existe différents types de chef d'hôte ou d'hôtesse, habituellement il y a dans chaque catégorie des métiers de l'accueil un chef d'hôte ou d'hôtesse propre à cette catégorie. Les responsabilités sont les mêmes mais se différencient par rapport à l'activité de la catégorie. C'est pour cette raison qu'il y a des chefs d'hôte ou d'hôtesse en entreprise, en hôtellerie, en restauration.....etc. Comment devenir chef d'hôte ou d'hôtesse ? Pour devenir chef d'hôte ou d'hôtesse, il faut tout d'abord avoir été hôte ou hôtesse et s'investir dans le métier, c'est de cette façon que vous pourrez vous faire remarquer par votre agence qui vous accordera une promotion et une formation en chef d'hôte ou hôtesse adjoint, ceci vous donnera l'expérience nécessaire pour être chef d'hôte ou d'hôtesse. Dans ce cadre, il sera important que vous soyez ponctuel(le), que vous ayez une excellente présentation, que vous soyez prêt(e) à mettre la main à la patte, que vous ayez un excellent relationnel, que vous respectez les procédures et les règles de confidentialité. En outre, en parler autour de vous et à votre chef d'hôte ou chef d'hôtesse, ce sera un plus. Il parlera de vous à votre agence ce qui facilitera votre promotion. Quelles sont les compétences requises : Généralement les entreprises exigent que le chef d'hôte ou d'hôtesse ait une expérience professionnelle en management d'un poste similaire. Il faut en outre avoir la maîtrise parfaite à l'écris et à l'orale du français, parlé(e) couramment l'anglais, avoir l'esprit réactif, être dynamique et motivé(e), avoir le sens des responsabilités, avoir le sens de l'écoute et du dialogue, avoir l'esprit initiative. Quelles sont les qualités complémentaires requises : Avoir une excellente présentation, être ponctuel(le), être organisé(e), être souriant(e), avoir un bon relationnel, être résistant(e) au stress, être résistant(e) à la fatigue. Quels sont les diplômes requis: Pour être chef d'hôte ou d'hôtesse, il faut avoir au minimum le bac, le bac technique, ou le bac professionnel. Cependant, selon les entreprises ou les agences, on peut vous exiger d'avoir un bac +2. Quel est le type de contrat et quels sont les horaires d'un(e) chef d'hôte ou d'hôtesse ? Tout dépend de l'entreprise ou l'agence qui recrute, habituellement le poste est un CDI mais il peut être aussi un CDD. On y trouve du travail à plein temps tout comme à temps partiel. Quelle est l'évolution du métier chef d'hôte ou d'hôtesse ? L'évolution du métier est à des postes administratifs au sein l'agence ou l'entreprise. Quel est le salaire d'un chef d'hôte ou d'hôtesse ? Le salaire varie selon l'entreprise ou de l'agence qui vous recrute. Néanmoins, dans les agences, il y a effectivement un salaire minimum et propre à l'agence (donc différente d'une agence à l'autre), mais il dépend aussi du client et du nombre d'heure de travail, ainsi que du nombre de personne à manager dans l’équipe qu'on vous attribuera. De règle générale un chef d'hôte ou d'hôtesse touche entre 1300€ - 2500€ brut mensuel, et encore une fois, selon l'agence ou l'entreprise, des tickets restaurants et des remboursements de transport à hauteur de 50%.
La lettre de motivation et le curriculum vitae sont essentiellement les deux éléments demandés par les recruteurs. Le CV permet de faire ressortir la personnalité du candidat, il se doit d’être lisible, aéré et structuré.   Le CV doit être construit en cohérence avec les offres d’ emploi ou de stage. Il doit être la clé pour l’obtention d’un entretien. Mais, avant de se lancer dans la formalisation de son CV, il faut faire un travail sur soi-même. En clair, il faut bien définir son projet personnel et professionnel .   Tout d’abord, le candidat doit énumérer ses qualités, compétences, ambitions et les motivations qu’il l’anime. Il doit faire en quelque sorte son autoportrait, analyser son parcours personnel et professionnel.   Puis, il doit s’interroger sur son environnement, son contexte personnel, mais aussi l'état du marché de l’emploi.   Une fois que le candidat a réalisé ce travail, il va pouvoir construire son CV.   Le Curriculum Vitae, outil de communication   Le CV ne doit pas être négligé par le candidat, il relève d’une véritable stratégie de communication. Pour ce faire, la composition du CV doit être bien maîtrisée.   L’état civil du candidat   L’état civil du candidat doit être clair et complet, il doit comporter les éléments suivants :   Prénom, NOM Adresse complète Numéro de téléphone L’adresse Email (non extravagante) L’âge Le permis de conduire   D’autres éléments peuvent être considérés comme non obligatoires, on trouve par exemple la situation familiale, la nationalité, la photo du candidat.   Les formations   Les formations doivent être listées de la plus récente à la plus ancienne. Les mentions obtenues doivent également être mises en avant.   La connaissance de certaines langues doit être mentionnée sauf si le candidat a un niveau trop faible.   Les connaissances informatiques sont elles aussi généralement évoquées dans les CV. Il s’agit d’évoquer les logiciels bureautiques, mais également les logiciels plus spécifiques à une profession.     Les expériences professionnelles   Là aussi, le classement de ses expériences doit s’opérer dans un ordre antéchronologique. Il faut préciser la durée de chaque expérience (en semaines/ en mois/ en années) ; le nom (les sigles sont à éviter sauf en cas d’entreprise très connue), le secteur d’activité, la ville).   Pour chaque expérience, il faut préciser les missions effectuées en se mettant en valeur. Pour cela, l’usage de verbes d’action est préférable. Le candidat peut également indiquer les responsabilités qui lui ont été octroyées, des résultats chiffrés. Il est possible d’indiquer le titre de son mémoire de stage ou de recherche.   Les centres d’intérêt   Cette partie du CV ne doit pas être négligée, en effet, elle permet au recruteur de cerner un peu plus votre personnalité. L'on peut considérer que cette partie est la plus humaine du CV. Elle permet de mieux connaître le candidat, quelles sont ses passions ? Les savoirs qu’il a pu développer à travers ces dernières ? Il faut éviter les centres d’intérêt « vagues » comme le cinéma, la lecture, sauf s’ils sont suffisamment détaillés.   Les erreurs à proscrire   Pour que le CV soit lisible et compréhensible, il ne doit pas comporter :   des fautes d’orthographe ; une mauvaise ponctuation ; les polices variées ; l’usage excessif de couleurs.    
Métier né avec l'évolution de la technologie, le métier de téléopérateur-téléconseiller est devenu indispensable à plusieurs secteurs, leurs permettant d'avoir un service commercial, clientèle ou après vente. Qu'est ce que le métier de téléopérateur-téléconseiller ? Le métier de téléopérateur-téléconseiller consiste à faire des émissions d'appel ou à réceptionner des appels clients. Il/elle va traiter un ensemble d'appel dans le but d'aider, conseiller ou guider un client afin de le fidéliser, ou il/elle peut aussi faire de la prospection ou vendre un produit à un client. Où s'exerce le métier de téléopérateur-téléconseiller et quels sont les secteurs concernés ? Le métier s'exerce généralement dans des centres d'appel internes ou externalisés. Les secteurs concernés sont les secteurs commerciaux ayant des services clients ou souhaitant faire de la prospection. Quelles sont les compétences indispensables requises au métier de téléopérateur-téléconseiller ? Un(e) téléopérateur/téléopératrice ou un(e) téléconseiller(ère) doit avoir le sens de l'écoute afin de pouvoir identifier et comprendre les besoins du client, avoir une aisance relationnelle, avoir une bonne élocution, connaître les produits ou les services qu'il vend, avoir une bonne connaissance en techniques de vente. Quelles sont les qualités complémentaires requises au métier de téléopérateur-téléconseiller ? Un(e) téléopérateur/téléopératrice ou un(e) téléconseiller(ère) doit savoir gérer les situations difficiles, avoir une résistance au stress, savoir faire preuve de politesse. Quels sont les diplômes ou les formations demandés ? Pour être téléopérateur/téléopératrice ou un(e) téléconseiller(ère), il suffit d'avoir le bac mais il est plus recommandé d'avoir un BTS en commerce vente, marketing, ou communication. Quel est le type de contrat et les horaires de travail ? Il s'agit généralement de CDI à temps plein. Quelle est la rémunération d'un Téléopérateur / Téléconseiller ? Un(e) téléopérateur/téléopératrice ou un(e) téléconseiller(ère) perçoit entre 1300€ -2500€ brut mensuel, le salaire est dépendant de l'expérience et du secteur recruteur. Quelles sont les perspectives de Carrière ? Le téléopérateur/téléopératrice ou un(e) téléconseiller(ère) peut évoluer vers un poste de superviseur.
Moteur de la réalisation d’événement, le régisseur (se) joue un rôle primordial dans la réalisation de tout événement.   Qu'est ce que le métier de régisseur(se) ? Le (la) régisseur(se) prend en charge la réalisation d'événement. Il analyse la demande de la réalisation de l'événement, il étudie sa faisabilité et les besoins de sa réalisation. Puis il conçoit les installations techniques avec son équipe. Il assure la réussite de l'événement en coordonnant les activités de son équipe. En outre il veille à l'accueil et à l'orientation du public, ainsi qu' à son confort visuelle et auditif. Il organise les conditions de réception des invités en assurant l'accueil, le transport et la réception des invités. Il supervise la gestion de la sécurité. Le métier s'exerce dans le secteur de la communication, de l'événementiel et de la publicité. Le (la) régisseur(se) peut être emmené(e) à travailler avec des artistes, dans des tournages de film...etc.   Quelles sont les compétences indispensables au métier de régisseur(se) ? Le (la) régisseur ( se) doit avoir des connaissances en lexiques technique de la régie, des connaissances en réglementation juridique, des connaissances en management d'équipe, des connaissances en langue anglaise.   Quelles sont les qualités indispensables au métier de régisseur(se) ? Le (la) régisseur(se) doit avoir un très bon relationnel; un esprit d'équipe, d'initiative, et d'anticipation; être organisé(e); avoir une résistance au stress et à la fatigue.   Quels sont les diplômes ou les formations requis au métier de régisseur(se) ? Pour exercer le métier de régisseur(se) il faut avoir: - Un BTS en communication ou commerce - Un BTS métier de l'audiovisuel - Un diplôme des métiers d'art Art (DMA) régie de spectacle - Un diplôme régie, son, lumière, plateau, École nationale supérieure d'architecture et techniques du théâtre. Plus une expérience en tant qu'assistant(e) régie, régisseur(se) son, régisseur(se) lumière, régisseur(se) plateau. Ou sans nécessiter de diplôme particulier mais une solide expérience professionnelle dans le métier.   Quel est le type de contrat et les horaires du (de la) régisseur(se) ? Il s'agit habituellement de CDI bien que des CDD existent, le (la) régisseur(se) travaille généralement les fins de semaine, les jours fériés ou de nuit.   Quelles est la rémunération du (de la) régisseur(se) ? Le (la) régisseur(se) débutant(e) perçoit 3500€-4000€ brut mensuel et 5000€ brut mensuel avec de l'expérience.   Quelles sont les perspectives de carrière au métier de régisseur(se) ? Le (la) régisseur(se) peut évoluer en responsable technique ou en directeur(trice) technique.
Présent dans le hall des hôtels, l'hôte ou l'hôtesse d'accueil en hôtellerie est notre premier et dernier contact avec l'hôtel. Qu'est ce que le métier d' hôte ou d'hôtesse d'accueil en hôtellerie ? Mieux connu sous le nom de réceptionniste, l'hôte ou l'hôtesse d'accueil en hôtellerie a pour mission principale d'accomplir les fonctions administratives telles qu'enregistrer et encaisser les factures des clients,de gérer les réservations et le planning des chambres, d'accomplir des fonctions commerciales telles que la vente des produits de l'hôtel, fidéliser les clients et les renseigner des activités de la ville. Quelles sont les qualités nécessaires au métier ? Ce métier demande certaines qualités telles qu'avoir une excellente présentation, être courtois(e), avoir de l'amabilité, avoir une bonne mémoire auditive et visuelle, être à l'écoute et réactif(ve), avoir une bonne condition physique, avoir une résistance au stress et à la fatigue, avoir le sens du travail en équipe. Quels sont les diplômes ou les formations requis au métier ? Le métier d'hôte ou hôtesse d'accueil en hôtellerie ne demande pas de diplôme spécifique mais il est préférable d'avoir un BTS en tourisme, un BTS en responsable d'hébergement et gestion hôtelière ou un Bac +1 de techno hôtellerie. Il est toujours possible d'y accéder après la 3e, un CAP ou un BEP, mais avec la revalorisation du métier, les recruteurs demandent souvent un Bac professionnel lié au métier ou encore 1 - 2 ans de formation supérieure après le Bac. Quel est le salaire d'un hôte ou une hôtesse d'accueil en hôtellerie ? Le salaire mensuel est de 1400€ brut pour un hôte ou une hôtesse débutant(e), pouvant atteindre 1700€ brut avec ancienneté. Quelles sont les perspectives de carrière ? La perspective de carrière permet à l'hôte ou l'hôtesse d'accueil en hôtellerie d'évoluer en chef de réception.
  Dans tous grands événements VIP, hauts de gamme ou de renommés internationaux; de magnifiques demoiselles appelées hôtesses mannequins représentent plusieurs marques différentes. Qu'est ce que le métier de hôtesse mannequin ? Une hôtesse mannequin est avant tout une hôtesse événementielle, son rôle selon l'événement est d'accueillir et de renseigner les clients ou les visiteurs sur la marque et le produit qu'elle est supposée promouvoir, de remettre des prix ou des trophées, de servir de guide aux visiteurs...etc. La réelle différence entre une hôtesse événementielle et une hôtesse mannequin se porte sur le physique de l'hôtesse ressemblant à celui d'un mannequin. Quelles sont les compétences requises ? Les compétences requises reposent bien évidemment sur le physique, l'hôtesse doit ressembler à un mannequin, puis elle doit être souriante, avoir une excellente présentation, avoir une excellente élocution, parler dans certains cas l'anglais ou une autre langue étrangère, avoir un bon sens relationnel. Quelles sont les qualités complémentaires requises ? L'hôtesse mannequin doit avoir une résistance à la fatigue car elle reste debout durant de longues heures, elle doit faire preuve de sang froid face à certaines remarques des clients ou des visiteurs. Quel est le type de contrat et les horaires de travail ? Il s'agit de CDD pouvant aller de 24 heures à plusieurs jours, l'hôtesse peut travailler en journée ou en soirée, tout dépend de l'organisation de l'événement. Quel est le salaire d'une hôtesse mannequin ? L'hôtesse mannequin perçoit entre 10€ - 15€ brut de l'heure plus les frais de transport et les frais de repas selon les entreprises qui recrutent. Quels sont les diplômes et les formations requis ? Aucune formation ni diplôme est nécessaire au métier d'hôtesse mannequin, mais il est apprécié des recruteurs que l'hôtesse ait des connaissances en langues étrangères. Quelles sont les perspectives de carrière d'une hôtesse mannequin ? Les perspectives de carrière d'une hôtesse mannequin sont faibles.